Aluminium

L’aluminium est le métal le plus recyclé . Ce métal est présent partout, dans le bâtiment, l’automobile, l’aviation, le ferroviaire, l’ alimentaire etc.
L’industrie de l’aluminium utilise beaucoup de foursqu’ils soient soit bassins ou rotatifs. Les fours bassins statiques ou basculants sont surtout utiliser pour affiner le métal et le maintenir durant les opérations de coulée.
Ils sont également utiliser pour la fusion mais depuis une vingtaine d’année la fusion se fait en TRF (four rotatif basculant).
Dross Engineering a construit son premier TRF en 1995 ce type de four copié dans le monde entier a révolutionné la fusion des déchets d’aluminium.

AVEC OU SANS SEL : Le grand débat !
Pour fondre tous les déchets d’aluminium, un four TRF en principe n’a pas besoin de sel.
Four en pression avec un atmosphère bien réglée, le four TRF aura le même rendement qu’ un four rotatif à axe fixe qui a besoin d’une quantité important de sel
Dans un four à bassin avec ou sans bénitier, on ne charge pas de sel.
Un TRF est un four à bassin qui tourne sans air parasitaire dans lequel vous pouvez tout fondre. Ce qui n’est pas le cas dans un four à bassin avec lequel vous ne pourrez pas fondre les crasses, les aluminiums ferrés, les tournures et les produits broyés.
Pourquoi charger du sel dans un TRF.
Si, théoriquement, nous n’avons pas besoin du sel, il est conseillé de l’utiliser en petite quantité de 7 à 10 % de la charge pour les déchets très oxydés et de 3 à 4 % pour les déchets non oxydés, pour faciliter le nettoyage du four après avoir coulé le métal. Sans sel, le décrassage du four prend beaucoup de temps ( 50/60 minutes ) alors qu’avec du sel, le travail se fait en 10 minutes.
Pour mémoire, dans un four rotatif à axe fixe la quantité du sel doit être égale au poids des oxydes +10%.
Exemple  : crasses 50% aluminium 50% oxydes+ 10% il faut 55 kg de sel alors que dans un TRF il n’en faudra que 10 kg.
Le sel ralentit la réaction exothermique, facilite la coulée du métal et encrasse peu le garnissage réfractaire.
Inconvénient  : production de cendres salines.
Sans sel, il faut bien contrôler le cycle de fusion, la température et respecter rigoureusement les temps de fusion pour éviter la réaction exothermique et le risque de perte de métal.
Le Four sera plus encrassé et le temps de nettoyage plus long.
Par contre, les cendres ne contenant pas de sel seront utilisable en cimenterie
La décision est économique, la seule certitude : le TRF est le meilleur four du moment .
Consommation énergétique : la plus basse.
Productivité : la plus élevée.
Rendement métallique : le plus important.
Les TRF construits par Dross engineering possèdent d’importants avantages techniques brevetés :
Équipement de chauffe et de gestion VARY GAZ.
Entraînement de rotation système ROTAX.
Compensateur de dilatation thermique automatique.
Coulée gravitaire par quenouille automatique.

A la date du 31 juillet 2019 Dross a livré 86 TRF
.

<b></b><br />